SNCM, CMN et CF: les premiers chiffres de la saison

Le Pascal Paoli et le Mega Express Five à Bastia
Le Pascal Paoli et le Mega Express Five à Bastia

Le trafic entre la Corse et le Continent est en légère baisse de 1,7 % par rapport à l'an passé.L'écart se resserre entre la SNCM, CMN et Corsica Ferries selon l'ORTC: Corsica Ferries a perdu 12 % de part de marché sur les quatre premiers mois de l'année 2012 comparés à 2010 (dernière année sans grève au printemps), au profit de la SNCM, qui gagne 8,5 %, et de la Méridionale, créditée de 3,5 % supplémentaires. Rapporté à l'année, l'écart reste cependant important entre les deux grands opérateurs : la compagnie italienne garde la tête avec 59 % de part de marché, mais elle perd un peu plus de 4 % de ses clients en 2011 au bénéfice des compagnies historiques : 13,1 % de plus (34 % du marché) pour la SNCM, 19,8 % (8 %) pour la Méridionale.

 

« L'avant-saison a été décevant, reconnaît Pierre Mattéi, le patron de Corsica Ferries, mais le niveau de réservations pour l'été, qui représente 60 % de notre activité, augure une suite plus heureuse. » 

 

 La SNCM a multiplié les opérations de promotion pour tenter de gommer sa mauvaise image de compagnie gréviste. Résultat : les six principaux week-ends de sa saison affichent presque complet, lui assurant plus d'un tiers de son remplissage annuel (200.000 passagers sur 570.000 prévus) et presque la moitié de son chiffre d'affaires.

 

La Méridionale joue jeu à part avec son nouveau bâtiment de transport de fret et de passagers, le « Piana ». « Ce navire valorise à l'extrême le modèle économique de transport mixte pour le service permanent de l'île en termes de continuité territoriale et d'approvisionnement », explique Marc Reverchon, directeur général. Ce navire a encore permis à la Méridionale de gagner 6,8 % de passagers depuis janvier.« Notre croissance devrait se poursuivre au rythme de 5 % cette année. »

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    pigeon (dimanche, 24 juin 2012 22:25)

    Combien de pigeons vont se faire plumer cet été sur la traversée Toulon-Bastia? En effet si le nom et l'extérieur de "L'ile de beauté" sont flatteurs, la déception est de taille lorsqu'on veux sa cabine! Cabines qui ont pris l'eau, odeur de moisissure insupportable, portes qui restent bloquées pour ne citer que celà.Bref une traversée qui s'annonce très mal malgrés la gentillesse et l'impuissance du personnel qui se passerait bien d'être sur un rafiot pourri comme celui-là!!!En plus de vos valises prévoyé un gilet de sauvetage il pourrai servir plus vite que ce que croit le big boss de la SNCM mais comme pour Costa il mettra tout sur le dos du commandant...
    Alors un conseil allez en Corse car c'est superbe mais avec le Napoléon.